vendredi, 07, Oct, 7:47 AM

 

LE LEPREUX: Marc 1:40-45

 

Voici l'un des tout premiers miracles de Jésus racontés par les trois évangiles qu'on appelle les Synoptiques en raison de leurs profondes ressemblances (Matthieu 8:1-4; Marc 1:40-45; Luc 5:12-15). Le Seigneur avait opéré quelques autres guérisons qui ne sont pas relatées par la Bible, si ce n'est un exorcisme et la guérison de la belle-mère de Pierre (Marc 1:21-34; Luc 4:31-39).

Un lépreux vint à lui et... lui dit: Si tu le veux, tu peux me rendre pur:

Luc, le médecin, précise qu'il était plein de lèpre. Donc gravement atteint, inguérissable. Selon Matthieu, le malheureux appelle Jésus "Seigneur", d'un mot grec qui était souvent une simple formule de politesse du genre "Monsieur", mais qui exprime ici davantage que cela. Il confesse en effet la toute-puissance du Christ, en même temps qu'il se soumet à sa volonté: "Si tu le veux, tu peux...". Attitude humble et confiante de l'enfant de Dieu devant son Seigneur. C'est donc un croyant qui a reconnu en Jésus de Nazareth non pas un simple thaumaturge, mais le Messie. Il est prêt à rester malade jusqu'à la fin de sa vie, si telle est la volonté du Seigneur. Guérir est une bénédiction temporelle qui est utile et fait bien plaisir à celui qui en profite, mais qui n'est pas indispensable au salut. La foi de cet homme est forte et montre que la prédication de Jésus en Galilée portait des fruits.

Jésus, ému de compassion...:

Marc insiste souvent sur les sentiments et émotions de Jésus, ainsi que sur les réactions des foules. Il est ému de compassion, littéralement, selon le terme grec utilisé par un bon juif de l'époque, saisi au ventre, aux organes intérieurs que sont le coeur, le foie, les poumons et les viscères, autant de sièges des émotions. On aurait envie de dire que Jésus, en voyant ce lépreux, en a mal au ventre. Compassion de Jésus... L'une de ses qualités les plus profondes, les plus riches et les plus consolantes. La plus humaine, mais transcendée par sa nature divine.

Jésus... étendit la main, le toucha et dit...:

La compassion le pousse à l'action. Il touche le malade. Il touche un intouchable, un lépreux! Il ne faisait pas cela avec tous les malades qu'il guérissait. Ici, il le fait. C'est un signe. Il n'a pas peur de la lèpre et il est plus fort qu'elle. Il lui suffit de parler pour en guérir un homme, mais il accompagne la parole d'un geste riche de sens.

"Je le veux". Jésus accomplit le miracle par sa seule volonté. Il ne dépend pas de celle d'un autre, pas même, comme les prophètes et les apôtres, de celle de Dieu, mais détient personnellement la toute- puissance qui lui permet d'agir. En le voyant faire, les disciples contemplaient sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père (Jean 1:14).

Aussitôt la lèpre le quitta et il fut purifié:

Le récit du miracle est bref et sobre. Pas d'enjolivures, de détails piquants destinés à exalter le Christ. Le style des évangélistes est on ne peut plus simple et sobre, preuve sans doute de l'inspiration divine. Ils n'ont pas besoin de démontrer la divinité du Seigneur; il leur est simplement demandé de l'attester. En un instant la lèpre a disparu, les doigts rongés par la maladie ont été restitués à cet homme. La guérison fut instantanée et totale.

... avec de sévères recommandations...:

Le ton a changé. De la compassion, Jésus a passé à la sévérité. Pourquoi? Trois explications sont possibles: 1) La nouvelle du miracle ne devait pas être ébruitée avant que le lépreux se soit rendu au temple et montré aux prêtres. Donc soumission volontaire de Jésus à la loi de Moïse, et il faut que cela se sache. 2) Il ne voulait pas de bruit autour de son miracle pour ne pas être gêné dans son action, pour éviter un soulèvement des chefs du peuple avant que son heure soit venue. 3) Il a souvent affaire à une foule assoiffée de miracles, mais au fond incrédule, et ne veut pas d'une réputation de faiseur de prodiges (Marc 9:19). Faut-il choisir entre ces trois explications? Et si toutes les trois étaient vraies?

Va te montrer au sacrificateur:

Jésus envoie le lépreux au temple faire ce que Moïse avait prescrit. Cf. Lévitique 14:1-32. C'est un rite de purification accompagné de sacrifices, qui s'étendait à l'époque de Moïse sur une semaine entière. Il était composé de deux actes: 1) La présentation du malade au temple, avec constatation de sa guérison, accompagnée de l'offrande de deux oiseaux (Lévitique 14:1-98). 2) Une semaine plus tard, offrande de deux agneaux ou d'un seul, si l'intéressé était pauvre (Lévitique 14:9-32). Le premier acte réintégrait dans la société civile et permettait à l'ancien malade de vivre parmi les siens. Le deuxième lui rendait ses privilèges religieux et le réadmettait dans le temple.

L'attitude de Jésus est caractéristique. Il n'est pas venu abolir la loi, mais l'accomplir (Matthieu 5:17). Il est au-dessus de la loi et la transgresse en touchant le lépreux, un impur avec lequel il ne devait avoir aucun contact physique (Lévitique 13:46; Nombres 5:1-3). En même temps, il se soumet à elle, en l'envoyant dans le temple. Il viole la loi non pas par antinomisme, mais parce que son accomplissement est l'amour et que la loi n'est pas là pour nous empêcher d'exercer ce dernier. Il viole un précepte extérieur, rituel de la loi, au profit de son intention profonde. En d'autres termes, il fait la différence entre l'essentiel et l'accessoire, entre l'immuable et l'éphémère, l'éternel et le passager. C'est là un thème constant dans les évangiles. Cf. notamment les guérisons le jour du sabbat.

... afin que cela leur serve de témoignage...:

A qui? A la foule? Mais Marc ne la mentionne même pas. Non, il s'agit sans doute des prêtres et des pharisiens de Jérusalem. C'est à eux que Jésus envoie cet homme, pour qu'il leur serve de témoignage vivant. Pendant les sept jours qu'il passera à Jérusalem, dans le temple ou à proximité, il est chargé de rendre témoignage à la toute-puissance, l'amour et la messianité de Jésus de Nazareth, et aussi à son respect pour Moïse.

Mais cet homme... se mit à publier ouvertement la chose:

Désobéissance flagrante, si peu compatible avec l'humilité dont il avait fait preuve, mais psychologiquement fort compréhensible. Il veut exprimer sa joie et sa gratitude, et rendre service à Jésus. Mais à sa manière qui n'est pas la bonne. Il vaut toujours mieux servir le Seigneur de la façon dont il nous l'a demandé, en respectant sa volonté, qu'en choisissant sa propre façon de faire.

Le bruit du miracle se répandit, à tel point que les gens étaient braqués sur les prodiges qu'accomplissait le Christ et qu'il n'avait plus la possibilité de faire ce qu'il voulait faire et ce pour quoi Dieu l'avait envoyé: prêcher l'Evangile. Il resta donc en dehors des localités, dans les lieux déserts où les gens, devinant sa présence, venaient le trouver.

Thèmes de réflexion:

  • Ce miracle est un signe. Plutôt que de faire de longs discours pour convaincre les gens de leur erreur, Jésus passe à l'action. Un interprète écrit: "Le seul moyen de montrer aux gens qu'on peut se mettre à treize à table, ce n'est pas de faire un discours sur la superstition et la bêtise, mais de manger effectivement et joyeusement à treize, et de recommencer l'année suivante". 
  • Dieu avait donné des ordres dans l'Ancien Testament à propos des lépreux. Ils étaient exclus pour un temps de la communauté civile et religieuse. Mais sur ces prescriptions divines s'étaient greffées des attitudes humaines non voulues par le Seigneur: peur des lépreux, mépris, dégoût, et même condamnation! Pour les juifs de l'époque c'était clair: Un lépreux est un homme que Dieu punit pour un grave péché non avoué! Cf. tout le livre de Job et Jean 9:1.2. Les lépreux étaient de la sorte condamnés à la pauvreté et la déchéance, et sans doute mal réintégrés dans la société, s'ils avaient connu la guérison. Jésus rompt ce tabou. Le lépreux s'approche de lui et transgresse ainsi la loi. Jésus ne s'attarde pas à cette transgression, mais ne voit que la misère de cet homme. Il se laisse approcher. Seul, les autres en effet ont disparu. Il le touche aussi et donne ainsi raison au lépreux. Mais pas par un discours. Par un geste! Un geste inouï qui le rendait impur selon Moïse, un geste qu'il ne devait pas accomplir. Mais encore une fois, l'amour pour ce malheureux est plus important qu'un tabou, qu'une prescription rituelle! Au diable les tabous, quand il s'agit de secourir un malheureux! L'amour l'incite ainsi à devenir participant de la lèpre de ce lépreux, comme il l'incite à assumer l'impureté fondamentale des hommes, leur péché, et à s'en charger pour les en délivrer. C'est cela, l'Evangile. 
  • Il y a là une leçon pour les chrétiens. Nous sommes appelés à faire tomber les barrières que dressent les hommes, les fossés de dégoût, de répulsion, de mépris, de peur et d'agressivité qu'ils creusent si souvent. Appelés à accueillir tout croyant comme un frère, même dans son altérité, à lutter contre toute discrimination raciale, linguistique, sociale, culturelle ou autre. A faire passer l'amour avant les règles, surtout quand elles concernent l'extérieur. A être ouverts à tous, accueillants pour tous. Aimer et aider comme Jésus. En un mot, être des signes de son amour.

Questions de révision et exercices:

    1) Que savez-vous de la lèpre?
    2) Qu'enseignait la loi au sujet des lépreux?
    3) Que nous révèle le V.40 de la foi de cet homme?
    4) Expliquez les différents gestes de Jésus.
    5) Quelle analogie voyez-vous entre la lèpre et le péché, la guérison de l'une et le pardon de l'autre?
    6) Par delà la démonstration de toute-puissance, quels sont l'enseignement de ce texte et sa leçon pour chacun de nous?

 

  FPMA

 Eglise Protestante Malgache en France. Paroisse de Paris


   Phone:   +33 06 01 72 13 89

   Siège:  47, rue de Clichy 75009 Paris 

   Lieu de culte:  Temple de la Rédemption 16 rue Chauchat 75009 Paris

ANNONCES PROJECTION

FPMA PARIS

METEO LOCALE

CLEAR_SKY

9.4

Paris, FR

Humidité: 94%
Vent: NE à 0.38 M/S
SAM
SCATTERED_CLOUDS
8.7°C / 16.9°C
DIM
FEW_CLOUDS
6°C / 17°C
LUN
BROKEN_CLOUDS
8.6°C / 18.2°C
MAR
BROKEN_CLOUDS
11°C / 17.5°C

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript633fbd556e12aReCAPTCHA, Google NotAllowedScript633fbd556dee8Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.