Une mère va rester auprès de son enfant malade jusqu’à ce que la guérison survienne. Elle endurera même le rejet de son amour par son enfant. Son enfant peut tomber dans le péché, ignorant les conseils et les corrections de sa mère. Il peut être submergé par l’abattement ou l’incrédulité, ou devenir fier, têtu et rebelle. Mais, malgré tout, sa mère ne perdra jamais espoir.

Regarde cette image d’une maman aigle : “Il [t]’a gardé comme la prunelle de son œil, Pareil à l’aigle qui éveille sa couvée, Voltige sur ses petits, Déploie ses ailes, les prend, Les porte sur ses plumes” (Deutéronome 32:10-11). Jésus se réfère à une image similaire quand se compare à “une poule [qui] rassemble ses poussins sous ses ailes” (Matthieu 23:37). Dans les moments de tempête, une telle mètre cache ses petits avec amour, pour qu’ils soient en sécurité sous ses ailes.

Nous parlons ici de l’amour le plus tendre, le plus digne de confiance que les humains puissent connaître. Si tu devais te rendre dans un tribunal après l’autre, dans une salle d’audience après l’autre, tu verrais des jeunes hommes jugés pour tous les crimes imaginables. Et qui regarde les audiences depuis les bancs? Surtout des mamans.

Va dans n’importe quelle prison les jours de visite. Qui vois-tu faire la queue pour rendre visite à un fils ou à une fille incarcéré ? Des mères, au cœur lourd de chagrin – des mères qui semblent avoir une capacité illimitée d’amour et de pardon.

Il y a plusieurs années, un prédicateur âgé a écrit : “Je ne sais pas si le Fils Prodigue avait une mère, mais si c’est le cas, je suis sûr que, pendant que le père se tenait sur le seuil pour guetter le retour de son fils à la maison, cette maman était enfermée dans sa chambre, priant et pleurant. Plus tard, quand tout le monde était en train de danser pour fêter le retour du fils, cette maman devait être en train de murmurer des mots d’espérance et de guérison aux oreilles de son fils.”

Nous ne comprenons peut-être pas pourquoi Dieu permets à nos afflictions de perdurer, pourquoi ceux que nous aimons endurent souffrance et épreuves pendant si longtemps, pourquoi tant de nos prières et tant de nos questions semblent ne pas recevoir de réponse. Mais Dieu n’est pas obligé de répondre à toutes nos questions. En fait, il se peut que nous n’ayons aucune réponse avant d’aller dans la gloire.

Mais il est une chose que je ne remettrai jamais en question – c’est l’amour de mon Père envers moi, révélé par le Saint-Esprit qui habite en moi.