Marie Madeleine incarne la fiancée et qui a entièrement donné son cœur à Christ. La vie de cette femme fut marquée par son amour et son affection pour Jésus.

Pour autant qu’on le sache, Marie Madeleine n’était pas une grande théologienne. Alors que les disciples parlaient ensemble des choses profondes de la croix, elle restait probablement silencieuse, puisque que les femmes de ce temps parlaient rarement ouvertement des affaires spirituelles en présence des hommes. Cependant, elle avait quelque chose qu’ils n’avaient pas : elle avait une révélation !

« Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rendit au tombeau dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre avait été enlevée du tombeau » (Jean 20 : 1). Marie est venu au tombeau pendant que les autres dormaient encore. Quand elle a trouvé la pierre roulée et vu que le corps de Jésus n’était plus là, elle a couru chercher Pierre et Jean.

Quand les disciples sont arrivés au tombeau, ils sont rentrés à l’intérieur et ont vu les bandelettes soigneusement pliées, mais pas le corps. Ils ont clairement compris que Jésus n’était pas là. La Bible dit alors que les deux disciples «ont vu et ont cru » (verset 8). Ils se sont rappelés les mots de Jésus à propos de sa résurrection le troisième jour. Deux versets plus loin, nous lisons « Et les disciples s’en retournèrent chez eux » (verset 10). Ils étaient satisfaits par la connaissance du fait que Jésus n’était plus ici, ils pouvaient donc retourner comme d’habitude à leurs affaires.

Est-ce que ce n’est pas exactement pareil dans l’Eglise aujourd’hui ? Beaucoup de chrétiens disent : « J’ai vu la puissance de l’Evangile alors, bien sur, je crois. » Ils identifient leur relation actuelle avec Jésus à une simple connaissance intellectuelle. Il n’en est pas ainsi pour Marie ! La connaissance ne lui suffisait pas ! Elle voulait Jésus lui-même et elle n’allait pas s’en aller : « Cependant, Marie se tenait dehors, près du tombeau, et pleurait » (verset 11).

Le coeur de Marie pleurait : « Ce monde est insupportable sans lui. Je ne peux pas retourner à la maison. » Elle aimait simplement le Seigneur et elle était déterminée à rester regarder ce tombeau jusqu’à ce que son cœur brisé trouve des réponses. Et effectivement, ce cœur dévoué de Marie a provoqué une visitation de Dieu.

« Comme elle pleurait, elle se baissa pour regarder le tombeau et vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été le corps de Jésus » (versets 11-12).

Alors que les autres disciples étaient rentrés chez eux, Marie voyait des choses que personne d’autre ne pouvait voir, parce que son cœur était donné à Jésus.